La végétation colonise de plus en plus les toits des habitations. Et pour cause : les toitures vertes répondent aux préoccupations d’aujourd’hui, qu’il s’agisse d’énergie, d’écologie, d’isolation thermique, ou d’esthétique.

De quoi s’agit-il concrètement ?

Concrètement, une toiture végétale remplace un toit classique (revêtu de tuiles, d’ardoises, de zinc,…) par de la végétation. Il existe 3 types de couvertures vertes :

  • Le type extensif

Il est adapté aux bâtiments de grandes surfaces, aux toits inclinés et aux habitations existantes. La hauteur de la couche de terre nécessaire se situe entre 3 et 15 cm. L’entretien est assez restreint car les plantes pour ce genre de toiture s’autorégulent et résistent à la chaleur. Un arrosage uniquement est nécessaire en cas de sécheresse prolongée.

  • Le type semi-extensif

Il constitue un excellent compromis entre toit extensif et intensif. Il peut être installé sur tous les supports de toit : béton, acier ou bois. Cependant ce type de toit ne supporte pas les grands buissons ou arbres. Il faut donc opter pour des plantes dont la hauteur n’excède pas les 50 cm. L’entretien doit se faire plusieurs fois par an.

  • Le type intensif

Ce type de toit est préconisé pour les petites et moyennes surfaces : On retrouve le fameux jardin traditionnel. L’entretien doit être régulier comme pour un jardin ordinaire. Ce type de toit végétalisé est le plus approprié pour votre maison contrairement aux deux premiers. L’entretien doit être très régulier.

Quels sont les avantages d’une toiture verte ?

D’abord l’isolation et le confort. Un éco-toit améliore le confort tant en hiver qu’en été. En effet, quand une toiture traditionnelle peut atteindre des températures extrêmes de l’ordre de -20°C  à + 80°C, une toiture végétalisée se maintient à 15°C maximum. En été, cela induit une baisse de la température allant de 3 à 7°C permettant d’effectuer par ailleurs une économie sur la climatisation. Aussi, ce type de toit atténue les bruits venant de l’extérieur (ville, trafic aérien…) : On parle d’isolation phonique.

Ensuite, la durée et l’écologie. Un toit vert a une durée de vie deux fois plus longue qu’une simple étanchéité réalisé en bitume. De plus, les plantes ont cette capacité d’absorber le dioxyde de carbone. Elle produisent en outre de l’oxygène, filtrent l’air de ses polluants. C’est un facteur à prendre en considération car cela permettra de dégager un environnement sain pour vous et votre famille.

Enfin opter pour une toiture végétalisée, c’est opter pour un toit sécurisantetesthétique. En effet,  une toiture verte contribue à la protection contre le feu et à la diminution du risque de dégât des eaux. De plus, cette belle végétation enchantera bien plus le regard qu’une finition conventionnelle en terre ou en fer.

La Maison Lecomte s’engage dans une conception et construction écologique de vos toitures. Contactez-nous dès à présent.

Comments are closed.