imprimante 3D

Bientôt mature, la fabrication additive* est sur le point de devenir un mode de constructif comme les autres avec de nombreux avantages pour les architectes.

Si en 2012 l’idée d’imprimer des maquettes était discutable voire impossible, depuis 2015 de nombreux acteurs du design et même du bâtiment s’intéressent à cette méthode de construction. Désormais l’imprimante 3D ne servira plus uniquement à la création de figurines ou de jouets, cet outil constitue une réelle innovation dans le monde de l’architecture. Des projets fleurissent en France, comme à Nantes où le groupe Bouygues Construction a lancé son premier projet de construction additive d’une maison ou encore à Paris qui voit naitre de nombreuses entreprises d’impression de maquettes 3D.

Dans le domaine de l’architecture d’intérieur, le principal intérêt de cette innovation est de pouvoir matérialiser les projets plus rapidement et le plus en amont possible. Il s’agit d’un réel moyen pour communiquer ses idées face aux clients afin de leur faire voir le rendu du projet.

 

3 avantages de cette innovation sont à retenir pour l’architecture d’intérieur

Une rapidité dans la conception de maquettes et prototypes 

Parce que la question de temps est primordiale dans l’architecture ou le design, l’impression d’une maquette en 3D est à privilégier par rapport à une réalisation manuelle. En effet, l’impression d’une maquette étant plus rapide, l’architecte d’intérieur pourra présenter de façon régulière une image du projet mais surtout, grâce au fonctionnement autonome du gadget, pourra vaquer à d’autres occupations pendant le temps d’impression.

Des coûts réduits 

Le coût de la représentation d’un projet par un professionnel maquettiste est généralement le plus important dans l’élaboration d’un projet. L’imprimante 3D vient réduire ce coût de réalisation au simple achat de la machine.

Un large choix de matériaux

L’avantage de recourir à une imprimante 3D c’est aussi la diversité de matériaux qu’elle propose. Pour les prototypes architecturaux, le matériau le plus adapté est le PLA qui allie à la fois facilité d’impression, rigidité et stabilité. Cependant, pour pallier certains défauts de ce matériau comme le fait qu’il résiste mal aux conditions extérieurs, l’architecte peut se tourner vers d’autres filaments (de type bois, brique, sable, marbres etc.) pour certaines parties de la maquette.

 

L’imprimante 3D constitue aujourd’hui une réelle innovation qui libère la créativité des architectes pour les projets haut de gamme. Une nouvelle ère de technologie s’ouvre à l’architecture.

 

*Fabrication additive : Synonyme d’impression 3D. Méthode de fabrication assistée par ordinateur qui consiste à former un objet ou une pièce par empilement de couches successives.

 

 

Comments are closed.